République !
Lundi 25 Juin 2018

 Europe


   Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 18 Juillet 2008

 C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.

Ainsi, déclare-t-il : « L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de revoter, probablement pas sur le même texte exactement, peut-être avec des exceptions. Nous verrons. »





  Autres articles


  Lettre n°44: Note de lecture
      Le Manifeste des plébéiens

    Si beaucoup d’historiens ont pu s’intéresser au personnage emblématique de Gracchus Babeuf (1760-1797), pour sa lutte contre la réaction thermidorienne, et ses actions en faveur de l’égalité ou du collectivisme, c’est sans aucun doute aujourd’hui avec cette réédition menée par André Bellon un Babeuf de nouveau émancipateur du peuple qui...[Lire la suite]


  Lettre n°3: Editorial
      Bateau ivre

    2006 s’achève dans une ambiance pour le moins délétère. Le soi-disant nouvel ordre mondial apparaît de plus en plus pour ce qu’il est : un affrontement chaotique d’intérêts particuliers sans contrôles. Une bulle où seule reste la volonté affichée d'en finir avec la politique, avec la souveraineté du peuple. Dans...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !