République !
Vendredi 20 Avril 2018

 Europe


   Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 18 Juillet 2008

 C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.

Ainsi, déclare-t-il : « L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de revoter, probablement pas sur le même texte exactement, peut-être avec des exceptions. Nous verrons. »





  Autres articles


  Lettre n°44: Un mot dans l'air du temps
      Dans le secret de l'Etat

    par Etienne Tarride



Tout démocrate, c'est un exercice obligatoire pour l'examen de qualification, doit être plus que réservé devant la notion même de Secret d'Etat. Le Secret d'État, c'est très mal, surtout en une époque où le pouvoir et les commentateurs nous bassinent avec la transparence.


Le...[Lire la suite]



  Lettre n°55: Un mot dans l'air du temps
      "Assemblées communales"

    par Christian Berthier


Il n’est plus possible de parler "du peuple" en général sans parler de sa volonté de reprendre le pouvoir. Cette volonté résulte de la situation intolérable qui lui est faite, de l’impuissance des « sortants » à améliorer cette situation. Elle s’est traduite paradoxalement par une abstention politique...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !