République !
Mardi 19 Février 2019

 Europe


   Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 18 Juillet 2008

 C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.

Ainsi, déclare-t-il : « L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de revoter, probablement pas sur le même texte exactement, peut-être avec des exceptions. Nous verrons. »





  Autres articles


  Lettre n°22: Brèves
      Le livret A dans la tourmente

    Des milliards de dollars, des banques en faillite, un système monétaire dont on découvre la nocivité. Et voilà soudain notre Président qui pointe du doigt un coupable majeur : les caisses d’épargne. Certes, leur déficit n’est pas négligeable, mais tellement plus faible que tous les chiffres concernant d’autres établissements....[Lire la suite]


  Lettre n°35: Un mot dans l'air du temps
      Pense aux générations futures

    par André Bellon



Il y a bien longtemps que les citoyens n’avaient pas été abreuvés d’un tel déferlement d’émotion et d’injonctions concernant le sort des « générations futures ». « Il ne faut pas dépenser trop car le déficit public sera payé par nos petits enfants. Il ne faut pas...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !