République !
Mardi 19 Février 2019

 Temps et moeurs


   Retour vers le futur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 12 Juin 2009

 Catherine Tasca, ancien Ministre et actuel Sénateur (PS) des Yvelines, favorable à la loi Hadopi, s’est inquiétée des conséquences de la censure du Conseil Constitutionnel sur les Droits d’auteur. Interrogée sur France Culture, le jeudi 11 juin, sur le fait que la censure était fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, elle a cru bon de faire remarquer qu’il s’agissait d’un texte très ancien (1789) et qu’on était dans une autre époque.
Oubliant sans doute (le temps est long) que cette déclaration est encore aujourd’hui dans le préambule de la Constitution française, elle oublie aussi (le temps est court) que les droits d’auteur, encore plus anciens, datent de Beaumarchais.
L’utilisation du temps est devenue élastique depuis Einstein !





  Autres articles


  Lettre n°11: Chronique de l'antirépublique
      La liberté, du bar à l'église

    par Gilbert Legay


La moralité publique était en danger. Un café devra fermer sous prétexte qu'il est trop proche d'un lieu de culte… à vol d'oiseau ! Les corbeaux en leur vol noir sont de retour.


Avec ses 2 384 habitants, La Motte est une...[Lire la suite]



  Lettre n°24: Brèves
      Retour vers le futur impérial

    Jamais en retard d’une justification, Bernard Kouchner a déclaré le mardi9 décembre, à l'occasion du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme : « Je pense que j'ai eu tort de demander un secrétariat d'Etat aux droits de l'homme. C'est une erreur… Il y a contradiction...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !