République !
Vendredi 19 Avril 2019

 Temps et moeurs


   Retour vers le futur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 12 Juin 2009

 Catherine Tasca, ancien Ministre et actuel Sénateur (PS) des Yvelines, favorable à la loi Hadopi, s’est inquiétée des conséquences de la censure du Conseil Constitutionnel sur les Droits d’auteur. Interrogée sur France Culture, le jeudi 11 juin, sur le fait que la censure était fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, elle a cru bon de faire remarquer qu’il s’agissait d’un texte très ancien (1789) et qu’on était dans une autre époque.
Oubliant sans doute (le temps est long) que cette déclaration est encore aujourd’hui dans le préambule de la Constitution française, elle oublie aussi (le temps est court) que les droits d’auteur, encore plus anciens, datent de Beaumarchais.
L’utilisation du temps est devenue élastique depuis Einstein !





  Autres articles


  Lettre n°16: Un mot dans l'air du temps
      Liberticide liberté de circulation...

    par Anne-Cécile Robert


Le 21 décembre 2007, les dirigeants européens et la presse conforme fêtaient en grande pompe l’entrée de neuf nouveaux pays dans l'espace Schengen. Cet espace compte aujourd’hui 24 membres(1). La libre circulation des personnes, en vertu de laquelle ce processus s’effectue, était prévue dès le traité de Rome...[Lire la suite]



  Lettre n°6: Un mot dans l'air du temps
      À propos du vote blanc

    par André Bellon


Si aucun des candidats ne correspond à la volonté de l'électeur, comment ce suffrage, aussi légitime qu'un autre, doit-il être décompté ? Dans le système actuel, il est considéré comme une quasi abstention, ce qui fait monter mécaniquement le score des candidats officiels, qui se prévalent ainsi d'une...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !