République !
Lundi 25 Juin 2018

 Temps et moeurs


   Retour vers le futur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 12 Juin 2009

 Catherine Tasca, ancien Ministre et actuel Sénateur (PS) des Yvelines, favorable à la loi Hadopi, s’est inquiétée des conséquences de la censure du Conseil Constitutionnel sur les Droits d’auteur. Interrogée sur France Culture, le jeudi 11 juin, sur le fait que la censure était fondée sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, elle a cru bon de faire remarquer qu’il s’agissait d’un texte très ancien (1789) et qu’on était dans une autre époque.
Oubliant sans doute (le temps est long) que cette déclaration est encore aujourd’hui dans le préambule de la Constitution française, elle oublie aussi (le temps est court) que les droits d’auteur, encore plus anciens, datent de Beaumarchais.
L’utilisation du temps est devenue élastique depuis Einstein !





  Autres articles


  Lettre n°47: Chronique de l'antirépublique
      A l'italienne ! Miroir des régressions contre la République

    par Jérémy Mercier


L’Italie traverse quotidiennement des moments clés pour son histoire politique et ses institutions, qui conduisent malheureusement à des régressions sociales et judiciaires plus que violentes et dures, sous la férule de son Premier Ministre Silvio Berlusconi. Voici près de dix ans que le jeune manifestant antimondialiste Carlo...[Lire la suite]



  Lettre n°42: Chronique de l'antirépublique
      La martingale de la générale

    par Jean-Pierre Alliot

A tous les coups l’on gagne ! La Société Générale a été confirmée dans son droit de spéculer dans le casino du marché mondial. Son trader excessif condamné, elle peut perfectionner ses systèmes jusqu’à la prochaine crise. Le jugement rendu le 5 octobre désigne l’employé comme seul responsable...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !