République !
Vendredi 19 Avril 2019

 Lettre n°16: Brèves


   Connard !



   Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 03 Mars 2008

 Il y a quelques jours, un incident dérisoire a eu les honneurs des bulletins d’informations télévisuels. En réaction à une réprimande, un galopin a traité son professeur de…« CONNARD» ; l’insulté, poussé par une indignation bien légitime a balancé une torgnole à l’irrespectueux mouflet !
Indignation du père/gendarme qui dépose plainte contre le professeur ! Quelle est la moralité de cette histoire ? Il n’y en a pas, car les trois protagonistes, sont coupables à des degrés différents, mais de nombreuses questions viennent à l’esprit.
Le professeur aurait dû se contrôler, mais qui à sa place, peut assurer qu’il n’aurait pas aussi, péter les plombs ? Le père/gendarme lui-même, dans l’exercice de ses fonctions, peut-il certifier qu’il résisterait à l’envie de balancer un beignet à un quidam qui le traiterait de … « CONNARD» ? Au lieu de gifler, le professeur devait-il déposer plainte pour insulte, contre le père / gendarme, responsable de l’éducation et des incivilités de son rejeton ? Le cher bambin aura-t-il droit à une sévère leçon de la part de son géniteur, qui semble davantage doué pour la procédure que pour assumer sa propre responsabilité de père ? Pourquoi les parents et les éducateurs sont-ils moins liés que dans le passé, ( les uns et les autres se rejetant sans fin, la responsabilité des écarts et des échecs ) par une même volonté d’encadrer les jeunes ? Sommes-nous condamnés à voir surgir demain, des générations dominées en majorité, par des individus mal éduqués et inaptes à vivre en société ? Qui est responsable de la situation actuelle de l’éducation nationale, laïque et républicaine, qui expose les professeurs à être les victimes potentielles de l’insulte, du coup de poing ou du coup de couteau ?
Autant de questions ( …avec d’autres) que chacun se pose, avant que demain (certains y pensent), ce ne soit les élèves eux-mêmes, qui notent les profs !
Beau gâchis…et belle connerie


G.L.


  Autres articles


  Lettre n°52: Note de lecture
      Ceci n'est pas une dictature

    De nombreux ouvrages soulignent les traits dramatiques de notre époque. Celui d’André Bellon a pour mérite de mettre en évidence l’un des plus durs d’entre eux : le reniement des principes démocratiques orchestré par la classe dirigeante. Une dictature se mettrait-elle en place ? se demande l’auteur, par ailleurs ancien...[Lire la suite]


  Lettre n°5: Chronique de l'antirépublique
      La voix des peuples sera-t-elle dissoute ?

    par René Andrau


La charte européenne des langues régionales ou minoritaires est au programme des deux candidats du plébscite organisé le 22 avril prochain ? À la clé, une nouvelle mise en cause d'un des fondements de l'unité si chèrement acquise de l'unité des nations.


La « charte européenne des langues régionales...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !