République !
Jeudi 24 Janvier 2019

 Lettre n°19: Brèves


   Ardoise apurée



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 26 Mai 2008

 Un nouveau logiciel de recoupement des informations dans le cadre des procédures judiciaires, Ardoise, imaginé dans les couloirs du Ministère de l’intérieur, devait aider les enquêteurs de la police nationale et de la gendarmerie dans l’intégration informatisée des informations. Seulement, la hiérarchie n’avait pas anticipé la vigilance des personnels en formation choqués de cerner des « profils » de victimes, plaignants et interpellés selon la seule physionomie du vis-à-vis : «auto-stoppeur», «travesti», «handicapé», «homosexuel», «témoin», «juré», «usager des transport en commun», «en garde à vue», «membre d’une secte», «permanent syndical»… et, pour le coup, le difficile profil «décédé».
Tollé général. Des syndicats représentatifs de la police et quelques personnalités républicaines, dont des responsables des Renseignements généraux, ont sévèrement critiqué le caractère rigide d’Ardoise et son flirt avec le musellement de quelques Libertés publiques. Les services de Mme Alliot-Marie ont renoncé. Pour combien de temps ?


O.P.


  Autres articles


  Lettre n°39: Chronique de l'antirépublique
      Commémorer la Fête de la Fédération ou fédéraliser l’histoire de la Révolution française ?

    par Florence Gauthier


Le Mouvement fédéraliste français, le Comité La Fayette et le Carrefour des Acteurs Sociaux organisent, le 25 juin prochain, un colloque commémoratif de la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790. Colloque très officiel puisque se tenant à l'Ecole militaire. Mais pour une Révolution...[Lire la suite]



  Lettre n°29: Brèves
      Le bon, la brute, le truand

    Lors de chaque consultation électorale concernant l’union européenne, les mêmes danseurs évoluent, comme dans un ballet bien réglé, en interprétant toujours la même chorégraphie. La Commission de Bruxelles et les États membres défendent des options qui insupportent les électeurs. Puis le « parlement » intervient pour se donner le...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !