République !
Jeudi 23 Mai 2019

 Lettre n°19: Note de lecture


   V.Considérant : actualité des vœux d’hégémonie française tracée en 1840



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 26 Mai 2008

  Victor Considérant (1808-1893), socialiste utopique marqué par le fouriérisme, est le critique radical de la société bourgeoise qui tenta d’instaurer un autre type de communauté économique et politique, le phalanstère.
La révolte des Canuts en 1831 et 1834 incita le polytechnicien à s’engager : il fonda la Phalange (1836-1840) et publia des essais, dont Principes du socialisme (1847), Théorie du droit de propriété et du droit au travail (1848). Il mena un combat théorique et pratique avec le phalanstère qu’il créa à Condé-sur-Vesgres et son ouvrage Description du phalanstère (1848).
Élu représentant du peuple à la Constituante en 1848 puis, en 1849, à l’Assemblée législative parmi les Montagnards, il prit part à la journée du 13 juin 1849. À la suite de l’échec de cette insurrection contre le parti de l’Ordre, il fut condamné à la déportation et prit la fuite en Belgique puis au Texas, où il fonda une communauté (1854) à laquelle la guerre de Sécession mit fin. Rentré en France en 1869, il apporta son soutien à la Commune de Paris avant de se retirer de la scène politique.
De la politique générale, et du rôle de la France en Europe (1840), demeure un texte majeur, ayant inspiré les auteurs du Manifeste du parti communiste. D’un socialisme discutable mais d’une indéniable actualité en 2008, il met à jour toutes les visées et raisons politiques d’union européenne à l’œuvre de nos jours. Rééditer avec profit son texte tend un miroir, révèle B. Peloille, « démystificateur » aux yeux des européistes contemporains « empêtrés dans les faux semblants, les mensonges puérils ».


- V. Considérant, DE LA POLITIQUE GENERALE ET DU ROLE DE LA FRANCE EN EUROPE (1840), suivi de : APPRECIATION DE LA MARCHE DU GOUVERNEMENT DEPUIS JUILLET 1830 ; préface de Bernard PELOILLE, Un projet d’union européenne sous hégémonie française. Négation des souverainetés nationales. « Oubli » des contradictions et des rapports sociaux ; une notice biographique et une notice des œuvres par Jacques ROUGE.

Cahiers pour l’analyse concrète – revue du Centre de Sociologie Historique, n°60-61, janvier 2008, 186 p., 15 euros.

CSH B.P. 215
45202 Montargis Cedex
www.analyseconcrete.fr


O.P.


  Autres articles


  Débats
      De l’homme libre à la victime

    Par André Bellon

Auteur de « Une nouvelle vassalité, Contribution à une histoire politique des années 1980 »,
Mille et une nuits, Paris, 2007



Récemment, une campagne publicitaire a voulu attirer l’attention sur des « héros ordinaires ». Il s’agissait en fait de personnes qui avaient réussi à surmonter un...[Lire la suite]



  Lettre n°35: Note de lecture
      Petit manuel de désobéissance civile à l'usage de ceux qui veulent vraiment changer le monde

    Pour tous ceux qui se sentent concernés par la volonté affichée dans le titre de cet ouvrage et qui veulent manifester leur opposition à ce qui apparaît contraire au bon sens :
« la logique du profit, le pillage des ressources non renouvelables de la planète, l’exploitation brutale de l’homme...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !