République !
Jeudi 23 Mai 2019

 Lettre n°20: Brèves


   Histoire des religions



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 24 Juin 2008

  Il y a quelques années déjà que l’on nous rebat les oreilles avec la nécessité d’enseigner l’histoire des religions. La demande est forte, paraît-il, de spiritualité et d’une meilleure connaissance du sacré. Soit !...s’il s’agit de rappeler les messages de paix, de tolérance et d’amour des grands prophètes, il n’y a pas lieu de s’en inquiéter, mais à la condition que l’on n’oublie pas le rôle joué par les religions dans l’histoire, dès le moment où les gardiens des différentes chapelles ont transformé les commandements de sagesse en instruments de pouvoir. Dès lors, ce qui devrait contribuer à la paix et à la compréhension entre les peuples est devenu prétexte à concurrence puis à affrontements, chaque croyant devenant l’infidèle d’un autre croyant, alors qu’ils louaient le même Dieu !...d’où l’enchaînement de guerres, de croisades, de persécutions, de massacres, de conversions forcées, de pogroms, de tortures et de bûchers… avec quelques étapes inoubliables : la Saint-Barthélémy, l’Inquisition, la Shoah,...entre autres monstruosités !
Voilà ce qu’il ne faut pas oublier d’enseigner, cette capacité des hommes à transgresser les règles pour dominer, à transformer des appels de raison et de sagesse en dogmes liberticides et meurtriers ! On ne peut donc conclure un enseignement de l’Histoire des religions sans expliquer et faire comprendre ce qu’est la laïcité, qui n’est pas une théorie anti-religions, mais l’acceptation de la croyance, ou de l’absence de croyance, de son prochain, en échange de sa propre liberté de conscience. C’est aussi un espace public qui échappe aux religions, celles-ci relevant du domaine privé.


G.L.


  Autres articles


  Europe
      Kouchner chante contre la République

    L’illusionnisme du chanteur M. Bernard Kouchner détrônera-t-il celui de M. Lionel Jospin reprenant jadis « Les feuilles mortes » ? Le journal Libération en vient même à poser la question. Le 12 novembre dernier, jour people s’il en est, le patron du Quai d’Orsay touchait le degré zéro de la...[Lire la suite]


  Lettre n°5: Brèves
      Des « clients» à la Sécu ? Question de vocabulaire

    Le vocabulaire que l’on emploie n’est pas innocent. Il peut trahir des intentions jusque-là bien dissimulées. Ainsi, certaine note interne d'une Caisse Primaire d’Assurance Maladie semble oublier que nous ne sommes à son égard que de simples assurés ; elle envisage de « construire de nouvelles offres de services différenciées...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !