République !
Jeudi 24 Janvier 2019

 Lettre n°21: Note de lecture


    La conquête républicaine dans le Gard (1830-1850)



   Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 23 Septembre 2008

  Raymond Huard, historien à l’Université Paul Valéry de Montpellier, fervent défricheur du mouvement républicain et des événements décisifs qui conduisirent à l’épanouissement de la démocratie et de la République dans notre pays, vient de faire paraître une monographie fort instructive. Lisons.
La République fut précédée d’âpres batailles, de soubresauts et parfois de querelles fratricides entre tendances. Le Gard illustre à merveille la conquête républicaine au XIXe Siècle. Les héritages du passé y sont encore vifs, l’état du développement économique inégalement réparti entre l’adret aride des contreforts des Cévennes et les plages des ouvriers de la mer. Et bien entendu, les forces politiques locales antagonistes ont causé moult peines pour affermir les principes légitimes à l’émancipation pour le partage du bien commun.
Pourquoi ?
Les affrontements entre « papistes » et « réformés » et les déchirements politiques serinent à qui trempe ses lèvres à la coupe d’amertume d’où le fiel des contrastes de l’évolution économique empoisonne le monde-marché. Au final, le « parti républicain » l’emporte pour un prompt succès.
Débats et vocation de notre régime politique résonnent depuis les oliviers des garrigues sèches jusqu’aux pierres polies du Pont des Abarines, où quelques descendants de camisards étripèrent de patentés royalistes.
Avec patience, l’auteur trace des portraits d’hommes et de femmes, croyants ou mécréants, assemblés en loges ou réunis sous la hutte prolétarienne… des idées faites hommes et réciproquement, à l’aide d’archives exhumées susceptibles de convoquer notre connaissance sociale et historique. Hélas ! des perspectives d’ensemble et nationale, en guise de comparaison, eurent pu nous offrir le gain de nous hisser à la compréhension d’une rixe à renouveler.
Encore.
Sans lassitude. Jusqu’au sang versé. Espérons-le bouillonnant à la défense de la chose publique.

O.P.

- RAYMOND HUARD, LA CONQUETE REPUBLICAINE DANS LE GARD – LES MOMENTS, LES IDEES, LES HOMMES, 1830-1880, Ed. Inclinaison, Uzès, juin 2008, 170 p., 15 euros.

Editions Inclinaison 20 rue du Docteur Blanchard 30700 Uzès www.inclinaison.fr





  Autres articles


  Lettre n°26: Brève
      Cachez ce Parlement que je ne saurais voir

    La cause est enfin entendue. Le Parlement est bafoué. Les élus du peuple sont méprisés. Voila des années que les gouvernements successifs le faisaient. Sarkozy veut maintenant l’officialiser en supprimant même le droit d’amendement.
Certes, les élus ont perdu de leur légitimité ; certes, leur représentativité est faible. Mais...[Lire la suite]



  Lettre n°60: Chronique de l'antirépublique
      Le laxisme en question

    par Gilbert Legay


Ce n’est pas en poussant des cris d’orfraie à chaque initiative du nouveau gouvernement que l’opposition va recouvrer sa crédibilité auprès des citoyens. La décision de Christiane Taubira, garde des Sceaux récemment nommée, de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs a donné l’occasion à quelques...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !