République !
Jeudi 16 Août 2018

 Lettre n°31: Brèves


   Quand l'arnaque ébranle le dogme



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 17 Septembre 2009

 Voila des années que tous les gouvernements, quelle que soit leur couleur, proclament le dogme suprême : « Un bon gouvernement doit baisser les taux de prélèvements obligatoires ». Ce discours leur permet d’affaiblir le rôle de l’État, remettant ainsi en cause les services publics et les politiques de solidarité nationale.

Mais voila soudain que le Président Sarkozy décide que la taxe carbone ne sera pas un prélèvement obligatoire, ce qui lui permet de créer un impôt sans le comptabiliser.

Cette arnaque simpliste serait tout simplement dérisoire et comique si, peut-être sans que ses artisans ne s’en rendent compte, il ne remettait en cause le dogme des prélèvements obligatoires. En effet, l’argument employé pour ne pas comptabiliser ce nouvel impôt est que son produit sera employé pour des politiques sociales. Soyons alors logiques : il faut cesser de comptabiliser comme prélèvements obligatoires les cotisations sociales, la CSG,… qui sont justement employées pour des politiques de redistributions sociales : santé, retraites, etc. Mais gageons que les observateurs officiels ne feront pas trop cette remarque de bon sens.


A.B.


  Autres articles


  Lettre n°8: Editorial
      L'occasion de faire exploser le système

    Comment, à la veille de l'élection présidentielle, le peuple peut-il déterminer son choix ? Sa volonté, elle a été exprimée, notamment le 29 mai 2005 : il ne veut pas de cette Europe construite par les partis qui se sont partagés le pouvoir en alternance depuis des décennies. Mais qui,...[Lire la suite]


  Lettre n°25: Un mot dans l'air du temps
      Incivilités

    par Charles Coutel



D’après le politologue Jacques Chevallier [1999], notre société serait victime d’une véritable « montée des incivilités », ces dernières étant définies comme « des actes de transgression de l’ordre social au quotidien ». Or, dans ces lignes, le terme même d’incivilités est-il clair ? ...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !