République !
Jeudi 22 Février 2018

 Lettre n°31: Brèves


   Tartuffe a trouvé son maître



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 17 Septembre 2009

 Ce ne sont plus des fissures, ni même des lézardes, mais des crevasses béantes qui apparaissent sur l’édifice République.
L’ineffable ministre des affaires étrangères vient d’y ajouter la sienne: Nouveau Tartuffe, il feint de découvrir , que “sous l’effet de la mondialisation”, tarte à la crème prétexte de toutes les infamies, La France, seul état laïque de par sa Constitution , afin d’être “moderne”, se doit de modifier la structure du ministère des affaires étrangères pour entretenir des relations avec des états où la séparation des églises et de l’état n’existe pas : A son instigation, depuis le 1er juin la direction de la prospective du ministère comprend un pôle religion. Une telle décision n’est pas seulement ridicule,(les diplomates n’ayant pas, heureusement, attendu cette invention pour conduire , en toute connaissance de cause, des relations avec les pays de toutes confessions ,bien qu’il soit prétendu que l’expérience religieuse de la France se limitât à ses relations avec le Vatican -ah, bien heureux évêque de Latran !)mais encore perverse.


M.L.


  Autres articles


  Lettre n°9: Chronique de l'antirépublique
      Reprendre la Bastille ?

    par Gilbert Legay


Les partis de gouvernement, toutes tendances confondues, ont porté atteinte depuis quarante ans, volontairement ou non, à l’esprit et à l’intégrité des principes fondateurs inspirés par le Siècle des Lumières et par les réflexions, les idéaux et les combats de tous ceux qui depuis deux siècles ont lutté...[Lire la suite]



  Lettre n°46: Note de lecture
      De quoi la psychanalyse est-elle le nom ?

    Pour comprendre les colères sociales d’aujourd’hui :

Partant des maladies mentales, Roland Gori nous montre en quoi elles sont aussi le reflet de nos sociétés. Tout ce qu’elles abordent par le fait divers ou par le développement d’émotions collectives doit être resituer dans le cadre des grands enjeux politiques et...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !