République !
Jeudi 21 Mars 2019

 Lettre n°31: Brèves


   A vos mouchoirs !



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 17 Septembre 2009

 Le hors série du journal Le Monde célèbre aujourd’hui la Révolution française sous le titre « La Révolution en héritage. 1789-2009 ». Mais cet héritage devient très vite l’occasion d’un sabotage. La prise de la Bastille est dite conduire à la Terreur et cette dernière est présentée comme la suite logique des principes républicains. Le peuple et les sans culottes sont d’ailleurs souvent décrédibilisés, sinon réduits à un « troupeau de buveurs de sang ». Tous les événements retracés sont jugés avec une méthode qui ouvre les portes des grands salons mondains. Il ne faudrait plus parler de Révolution mais des révolutions et celle de l’Amérique serait moins regrettable ; les jacobins auraient ouvert la voie au totalitarisme ; vouloir l’égalité s’opposerait à la liberté, etc. Cette vision réactionnaire de l’histoire conduit rapidement à faire comprendre que la Révolution française et les républicains doivent aujourd’hui s’excuser des torts commis contre les grandes puissances, la noblesse et la monarchie. Ce qui, soit dit en passant, serait un contresens. Un véritable martyrologue est ainsi dressé, des contre-révolutionnaires en passant par le roi et Marie-Antoinette. De même, un reportage photo sur les descendants des familles d’aristocrates guillotinés suscite la compassion, comme en page de couverture avec la simulation d’une tête coupée du « comte Henri de Vaucelles, descendant de son ancêtre Gabriel Barthélémy Romain de Filhot ». Enfin, le lecteur doit verser des larmes sur la « tragédie » et les « martyrs » de l’insurrection vendéenne dont l’actualité devrait soi-disant nous inciter à la reconnaissance juridique d’un « génocide franco-français » dont ils auraient été victimes. Cité comme le « roi du bicentenaire », François Furet aurait signé en fin de page. Mais qu’aurait fait Jean Jaurès ?

J.M.


  Autres articles


  Lettre n°23: Brèves
      Sous le PS, la crise de la démocratie

    Comme dans un western bien mené, le combat au sein du PS devait être un suspense haletant. Contrairement aux duels de légende, il s’achève dans la farce. Mais cela a-t-il vraiment beaucoup d’importance ?
On peut, bien sûr, entamer un deuxième feuilleton et voir s’agiter ceux qui crient...[Lire la suite]



  Lettre n°49: Un mot dans l'air du temps
      Garde à vue

    par Etienne Tarride


La présence de l'Avocat pendant toute la durée de la garde à vue constitue un progrès de la Liberté. Cette mesure a été tant réclamée, notamment par les Avocats eux-mêmes, qu'il serait absurde de ne pas le reconnaître.

Quoi qu'en pensent des esprits chagrins, la présence de l'Avocat ne...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !