République !
Vendredi 19 Avril 2019

 Lettre n°31: Brèves


   Arrêt de la cour de Karlsruhe : suspension du Traité de Lisbonne



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 17 Septembre 2009

 La Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe vient de suspendre le processus de ratification du Traité de Lisbonne. Dans un arrêt du 30 juin 2009, elle s’oppose en effet à la perte de pouvoirs du Parlement allemand. Elle ne remet pas pour autant en cause le Traité lui-même, qu’elle juge compatible avec la Constitution allemande. Elle ne revient donc pas sur l’adoption de ce dernier. Mais par sa suspension momentanée, dont l’initiative revient à quelques parlementaires, la Cour entend vérifier que l’Union européenne « n'outrepasse pas les compétences qui lui ont été octroyées ». Elle reconnaît un « déficit de démocratie structurel » dans la construction européenne et souhaite y répondre, au niveau national, par la préservation des droits du Bundestag. Un tel événement permettra-t-il que la République fédérale d’Allemagne engage un vrai débat de fond sur la construction européenne et la démocratie ? On peut en douter. La session extraordinaire du Bundestag qui doit avoir lieu le 26 août prochain ne laisse qu’un temps extrêmement court pour que les citoyens s’y investissent.

J.M.


  Autres articles


  Lettre n°68: Chronique de l'antirépublique
      Europe : le grand bug

    par Étienne TARRIDE


Depuis quelques jours nous sommes assommés à tous le sens du terme de savants exposés quant à la menace que fait peser sur la France la commission de Bruxelles au regard des déficits que nous persisterions à entretenir. Il nous est notamment rappelé que l’Europe peut...[Lire la suite]



  Lettre n°39: Brèves
      La foi contre la raison, toujours !

    La construction européenne serait-elle une nouvelle religion ?

Combien de personnes n’avons-nous pas entendu expliquer lors des référendums sur Maastricht ou sur le Traité Constitutionnel : « Je ne sais pas exactement de quoi il s’agit, mais je suis européen et donc favorable ». Bref, ils s’agenouillent devant le...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !