République !
Mercredi 22 Novembre 2017

 Lettre n°40: Editorial

    Comment résister ?

    Les deux ou trois siècles passés avaient été marqués par une confiance, peut-être un peu naïve, dans la capacité de plus en plus forte de l’homme à maîtriser son destin. Le moment où nous sommes semble prendre le contre-pied de façon systématique. Les « contraintes », invoquées à satiété, sont les nouveaux dieux invoqués par les dirigeants, la fatalité structure les esprits et, quels que...[Lire la suite]



 Lettre n°40: Un mot dans l'air du temps

    Quand le « big-bang » de la question prioritaire de constitutionnalité fait « boum » dans la démocratie

    par Jérémy Mercier



Pour reprendre un terme de Dominique Rousseau, l’apparition de la question prioritaire de constitutionnalité en France, depuis le 1er mars 2010, est un véritable « big-bang juridique ». A cette occasion, le lien des citoyens à la Constitution peut, il est vrai, être à terme modifié, puisque la Constitution devient à présent un moyen que tout justiciable, au cours d’un procès, peut soulever...[Lire la suite]



 Lettre n°40: L'événement

    Le retour du programme du CNR

    par Gilbert Legay



Malgré les engagements pris (...mais que valent les engagements pris par nos dirigeants ?), le démantèlement des réformes sociales et économiques mises en place à la Libération, en application du Programme du Conseil National de la Résistance, se poursuit inexorablement pour la plus grande satisfaction de Denis Kessler qui préconisait le 4 octobre 2007, de « défaire méthodiquement le Programme du Conseil National...[Lire la suite]



 Lettre n°40: Chronique de l'antirépublique

    Un euro, une voix

    par Jean-Pierre Alliot



Inondation. Les «eaux glacées du calcul égoïste» envahissent de nouveaux territoires. Le 8 juin 2010, un des partis qui cogèrent l’État a défini les conditions dans lesquelles il désignera son candidat à l'élection présidentielle de 2012. Il s’agira d’une élection «primaire» et tout citoyen inscrit sur les listes électorales officielles pourra y participer, à condition d’«adhérer à une déclaration de principe (via un...[Lire la suite]



 Lettre n°40: Brèves

    Jean Michel Apathie au secours de Jacques Attali

    Sortant – par inadvertance sans doute – de son rôle de M. Loyal sans saveur ni odeur, Michel Denisot posa une question embarrassante à Jacques Attali, le 26 mai sur le plateau du Grand Journal.

Alors que les commentateurs présents ce soir-là s’esbaudissaient de la publication par L’Express du dossier médical de Johnny Halliday (atteinte au secret médical, à la vie privée, etc.),...[Lire la suite]



 Lettre n°40: Brèves

    Comment occuper l'espace pour rien

    Voila des mois que le Parti Socialiste occupe les médias et ses propres militants sur le thème des primaires. Il s'agirait, parait-il, de désigner le meilleur candidat à la Présidentielle grace au vote des sympathisants.
Le sujet, en lui-même, n'est pas passionnant, tant on pourrait penser que la véritable démocratie est celle qui consiste à choisir quoi faire et non pas qui ne fera rien....[Lire la suite]



 Lettre n°40: Brèves

    L'Asie selon Alexandre Adler (bêtisier)

    Commentant sur France Culture le 20 mai les violents affrontements à Bangkok, Alexandre Adler, toujours en verve, a déclaré qu'il falait sans doute y voir le problème d'une culture asiatique que nous ne comprenons pas encore parce qu'il est nouveau.

On reste confondu devant la finesse de l'analyse. ...[Lire la suite]



 Lettre n°40: Note de lecture

    Les anti-Lumières. Une tradition du XVIIIème siècle à la guerre froide

    La révolte contre les Lumières françaises, ou comme le précise l’auteur, franco-kantiennes, en référence au philosophe Emmanuel Kant, marque le point de départ des conservateurs. Ils nient, en effet, le rationalisme, l’émancipation, l’humanisme et l’universel. Pour l’historien Zeev Sternhell, si Herder et Burke sont les fondateurs des anti-Lumières, c’est avec Joseph de Maistre, Charles Maurras, Maurice Barrès, Ernest Renan, Edouard Drumont ou encore le...[Lire la suite]



  • © MWebmaster 2006-2017 - Le Groupe République !