République !
Vendredi 16 Novembre 2018

 Lettre n°44: Brèves


   Au secours, de quoi parle-t-on ?



   Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 11 Janvier 2011

 Si le citoyen tranquille s’en tient aux messages qui lui sont adressés par les responsables politiques, il y a de quoi le rendre fou.
À droite, voici un Baroin qui critique la politique menée par Sarkozy en contradiction avec ses propres options , par exemple le retour dans l'OTAN ; et, soudain, le même Baroin, à l’heure des choix ministériels, déclare que la seule question importante est que l'UMP gagne, que seul Sarkozy en est capable et, sans plus se préoccuper des divergences, qu'on doit donc le soutenir.
À gauche, voila un PS dont les responsables expliquent pendant plus d’un an que les primaires pour la désignation de leur candidat à la présidentielle sont un progrès considérable de la démocratie et qui annoncent soudain qu’ils se mettront d’accord avant le vote pour éviter l’affrontement.
Qui dira, après cela, que le système politique n’est pas en ruines ? Heureusement que les chefs s’y retrouvent. Le citoyen, quant à lui, ne se sent pas vraiment concerné, ni représenté.



A.B.


  Autres articles


  Lettre n°22: Brèves
       Royal à son zénith

    Samedi 27 septembre, au Zénith de Paris, l’ancienne candidate des socialistes à la récente élection présidentielle a accentué la longue marche de la politique loufoque. Les humoristes de la Maison de la Radio et de la rue de Solférino brocarderont mieux que nous une prestation quasi raëlienne et finalement insolite,...[Lire la suite]


  Lettre n°17: Brèves
      Raoult

    Interrogé à chaud sur les résultats à Paris et, en particulier, sur l’échec de Pierre Lellouche, l’homme qui rate tous ses parachutages, l’ineffable Eric Raoult, ancien ministre chiraquien, a déclaré que cela n’avait pas d’importance, que l’électorat avait simplement montré son soutien à un maire sortant qui était efficace. Pourquoi...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !