République !
Vendredi 17 Novembre 2017

 Lettre n°54: Editorial

    Pour la dignité

    «Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté ». Ainsi parlait Confucius il y a déjà bien longtemps. La maxime n’a jamais autant paru d’actualité. Ce n’est plus tellement que les responsables politiques, Président de la République en tête, mentent effrontément, qu’ils racontent des bobards quant au rôle de la France dans ses négociations avec l’Allemagne (voir article d’Étienne Tarride). C’est, de...[Lire la suite]



 Lettre n°54: Un mot dans l'air du temps

    "Sacrifice"

    par Anne-Cécile Robert




«Il va falloir faire des sacrifices », martèlent les dirigeants européens, relayés, avec l’application des bons élèves, par une presse suiviste. Face à la crise économique et financière et à l’accumulation des dettes, ce serait la seule attitude à adopter, le seul chemin à emprunter sous peine de subir les cataclysmes les plus dévastateurs. Cependant, la mine à peine contrariée des...[Lire la suite]



 Lettre n°54: L'événement

    Souveraineté bien ordonnée

    par Etienne Tarride




Est- il possible dans un discours de plus d'une heure, de ne rien dire mais de se contredire quand même ?

Est-il possible dans un discours de plus d'une heure d'éviter de parler du sujet et de montrer quand même qu'on ne le connait pas ?

Est-il...[Lire la suite]



 Lettre n°54: Chronique de l'antirépublique

    Contre la finance souveraine, vive le peuple souverain !

    par René Robert




Les développements récents du feuilleton de la dette grecque mettent en lumière quelques éléments connus qu’ils confirment jusqu’à la caricature.


I) Les marchés sont contre le peuple



1) Les marchés financiers dirigent les gouvernements.


Les marchés, c’est-à-dire, les fonds de pension,...[Lire la suite]



 Lettre n°54: Brève

    Pour son anniversaire, la loi de 1905 bafouée officiellement

    La République Française actuelle a une curieuse façon de rappeler que le 9 décembre 1905 fut un moment exaltant, celui qui ordonna la séparation des églises et de l'État.


Qu’on en juge : la Ville d’Avignon a organisé la veille de cet anniversaire...[Lire la suite]



 Lettre n°54: Note de lecture

    La dignité de penser

    Le psychanalyste Roland Gori insiste, dans cet ouvrage, sur la résistance de la pensée face au néolibéralisme. Une résistance vitale qui s’impose par un « non » aux appareils idéologiques du marché. Pour lui en effet, comme le pense par exemple André Bellon, une première chose doit être admise : la démocratie n’est plus. Nous sommes entrés dans une phase de démocratie totalitaire ou de totalitarisme tranquille. Cette...[Lire la suite]



  • © MWebmaster 2006-2017 - Le Groupe République !