République !
Dimanche 24 Juin 2018

 Lettre n°55: Note de lecture


   Manuel de socialismes par gros temps



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Vendredi 20 Janvier 2012

 "Les nuées s'amoncellent et c'est la lumière qu'on chicane". C'est en partant de cette phrase de Jean Jaurès que l'anthropologue Jean-Pierre Warnier décline au pluriel, tel en un abécédaire, le socialisme par le "gros temps" actuel, celui du néolibéralisme. Le vent du libéralisme souffle en effet, et les orages se multiplient, détruisant les programmes de gauche sur leur passage (depuis celui du Conseil National de la Résistance). D'où l'utilité d'un tel Manuel, d'un style fin et sérieux, qui repose la question de l'histoire, des pratiques et des thèmes socialistes. De la Révolution bolchévique à Keynes, d'une analyse critique de la globalisation et de la novlangue, à une réflexion sur l'Etat providence, la valeur et le travail, cet ouvrage dresse, en détail, un inventaire des idéaux progressistes comme des attaques contre les objectifs de gauche, dont l'Europe n'est pas peu responsable. Mais par cet inventaire où l'auteur ne cesse de critiquer avec raison la collusion du pouvoir politique et de l'argent, le lecteur pourra plus particulièrement prendre conscience d'une démocratie aujourd'hui confisquée. La reconstruire peut passer par les grands courants de gauche (communistes, socialistes, libertaires, écologistes). Mais pourquoi pas par la convocation d'une Assemblée Constituante ?



Jean-Pierre Warnier, Manuel de socialismes par gros temps, Téraèdre, 2011, 204 pages, 18€


J.M.


  Autres articles


  Lettre n°52: Chronique de l'antirépublique
      Français, encore un effort pour devenir Républicains!

    par Etienne Tarride


Cette apostrophe du marquis de Sade nous apparait s'appliquer pleinement aujourd'hui aux pratiques plus que discutables qui président aux différentes nominations auxquelles procède le pouvoir exécutif dans les grands corps et les grandes entreprises publiques. Le sentiment reste très fort qu'il s'agit là d'une survivance du système...[Lire la suite]



  Lettre n°15: Chronique de l'antirépublique
      Traité : la France sans pouvoirs publics

    par Christian Darlot


Le Président de la République et le Gouvernement tentent de faire ratifier par le Parlement le traité de Lisbonne, qui instituerait la suprématie de l’Union Européenne sur les États d’Europe, malgré le rejet par le Peuple Français du traité précédent en 2005. Les partisans de cette procédure la...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !