République !
Mercredi 22 Novembre 2017

 Lettre n°60: Editorial

    Gloubiboulga

    Faut-il encore parler de « crise » grecque ? En effet, les événements qui secouent ce pays revêtent, par leur durée et leur profondeur, une dimension structurelle que le terme « crise », qui exprime l’inattendu et l’exceptionnel, traduit bien mal.


Les contradictions de l’Union européenne tiennent tout entière dans le drame social qui se joue...[Lire la suite]



 Lettre n°60: Un mot dans l'air du temps

    Conservatisme

    par Jérémy Mercier


Longtemps, le terme conservatisme fut utilisé par les conservateurs pour justifier la nécessité de s’opposer à tout changement dans la vie matérielle, morale et plus largement dans l’ordre des idées progressistes et des droits sociaux au profit de Bonaparte. Le conservatisme veille, avec un Sénat dominé par le « parti de l’Ordre » en 1848, à faire maintenir les inégalités économiques, les...[Lire la suite]



 Lettre n°60: L'événement

    Y a-t-il encore un avenir pour l’Union Européenne ?

    par Christian Berthier


Dans notre commune Histoire humaine, fort rares semblent avoir été les fusions mutuellement consenties entre peuples. Faute d’évidents avantages mutuels et/ou d’une grande communauté ethno/culturelle et/ou d’une écrasante supériorité numérique ou militaire, la question se réglait au fil de l’épée.


Il n’est que de rappeler à nos amis américains que l’extermination des nations indiennes fut leur tribut à l’unification des USA.


Or,...[Lire la suite]



 Lettre n°60: Chronique de l'antirépublique

    Le laxisme en question

    par Gilbert Legay


Ce n’est pas en poussant des cris d’orfraie à chaque initiative du nouveau gouvernement que l’opposition va recouvrer sa crédibilité auprès des citoyens. La décision de Christiane Taubira, garde des Sceaux récemment nommée, de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs a donné l’occasion à quelques « flingueurs » de l’UMP de dénoncer le laxisme supposé des nouveaux responsables.



Il...[Lire la suite]



 Lettre n°60: Brève

    Parlerons-nous tous anglais ?

    Si l’anglais est une langue dont la connaissance et la maîtrise sont indispensables, il n’en reste pas moins que certaines élites considèrent cette dernière comme un utile outil d’avenir pour la suppression des langues nationales. Ainsi, en France, qui ne se souvient pas des tentatives pour réduire, dans le monde du travail en entreprise, dans l’hôpital ou dans l’enseignement public, la prédominance de la langue...[Lire la suite]



 Lettre n°60: Note de lecture

    i majuscule comme Instituteur

    Cet essai de Guy Georges, ancien secrétaire général du Syndicat national des instituteurs, n’est pas seulement l’hommage à un syndicat et à des instituteurs s’étant battu contre les dérives conservatrices, libérales et cléricales attaquant l’École publique. Il retrace aussi un projet toujours novateur, celui de l’École fondamentale, pour remédier à une école française en panne, hantée par le spectre de la privatisation et des réformes...[Lire la suite]



  • © MWebmaster 2006-2017 - Le Groupe République !