République !
Jeudi 19 Juillet 2018

 Lettre n°61: Note de lecture


   Les deux révolutions, Paris 1789, Naples 1799



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 05 Juillet 2012

 La façon dont Alexandre Dumas a bercé l’enfance de tant d’entre nous a beaucoup trop conduit à éclipser une grande partie –peut-être la plus importante- de son œuvre. C’est le cas de son théâtre, alors même qu’il fut le pionner du théâtre romantique ; c’est le cas pour ses textes historiques.

Nous avions eu l’occasion, à ce sujet, de parler de son ouvrage « La route de Varennes ». Nous attirons aujourd’hui l’attention sur l’édition des deux révolutions qui ont abattu les bourbons à paris en 1789 et à Naples en 1799.

Profitant de la nouvelle jeunesse d’Alexandre Dumas depuis sa panthéonisation en 2002, ces textes écrits en italien viennent d’être édités en français,.

Bien sûr, Dumas est particulièrement intéressé par la chute des Bourbons de Naples qui avaient emprisonné –et sans doute empoisonné- son père, général de la Révolution, victime d’un naufrage au large de Naples. Mais il est aussi un acteur de cette période de combat pour la République, au point qu’il fut un des très rares écrivains à faire le coup de feu à Paris lors de la Révolution de 1830, puis à fournir des armes à Garibaldi dans ces combats dans l’Italie du Sud.

La parallèle entre les deux révolutions n’est pas seulement artificiel par l’intérêt que leur porte Dumas. Il est aussi dans le fait que la République parthénopéenne, mise en place à Naples par le général Championnet, fut peut-être –évidemment de façon temporaire- la seule véritable tentative d’exportation de la Révolution française en Europe. Romancée par Dumas dans La Sanfelice, elle trouve ici un approfondissement historique

Une page d’Histoire assez inédite donc, mais qui passionnera tous ceux qu’intéresse l’histoire de la République.




Alexandre Dumas, Les deux révolutions, Paris 1789, Naples 1799, préf. Claude Schopp, Fayard 2012, 1008 pages, 29,50€


A.B.


  Autres articles


  Lettre n°12: Notes de lecture
      L’empire du moindre mal

    Un marché commun, un espace de Droit protégeant la concurrence, l’appétit de participer à la Croissance : voilà les îles Fortunées du libéralisme économique. On peut y ajouter une once de bonne conscience, tel Alain-Gérard Slama, voyant dans cette contre-révolution les grands piliers de la démocratie. Sans langue, sans culture...[Lire la suite]


  Lettre n°29: L'événement
      Démocratie contre démocratie !

    par André Bellon



A l’heure où se profile une abstention record aux élections européennes, les commentateurs politiques appointés préparent déjà leurs argumentations : si la participation est très faible, ils expliqueront que c’est aujourd’hui un phénomène normal dans les démocraties occidentales ; si elle est plus faible...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !