République !
Vendredi 14 Décembre 2018

 Lettre n°63: Note de lecture


   La chute de la royauté, la Gironde et la Montagne, la Terreur



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 23 Octobre 2012

 Le plus grand historien de la Révolution française se nomme Albert Mathiez (1874-1932). L’œuvre qui est ici rééditée par Florence Gauthier et Yannick Bosc est tout simplement une référence incontournable sur la période révolutionnaire avec une conviction de fond : le lien nécessaire, pour faire République, entre la souveraineté du peuple et l’intérêt général ou le bien commun. Mathiez plonge en effet le lecteur dans une passionnante enquête politique, économique et sociale, allant de la chute de la royauté à la Terreur et qui met l’accent sur l’apport considérable de Robespierre et de Saint-Just à la mise en œuvre d’une extraordinaire « révolution sociale » axée sur la redistribution des richesses au profit du peuple, de la paysannerie, des communes. L’intérêt à lire cet ouvrage, au-delà du simple rappel historique sur les épisodes de la Révolution française dans cet immense opus, est aussi lié à la rupture que propose Mathiez quant à l’idée de révolution « bourgeoise » qui est un contresens sur les motivations, les actes et les implications révolutionnaires. Des révoltes à la Révolution en passant par les travaux de la Constituante, les émeutes des Vendéens, la chute de la Gironde et la justice révolutionnaire, tout est évoqué de façon stylée, savante et pédagogique par Mathiez. La Terreur, bien entendu considérée par cet historien comme contraire aux principes de la République, est aussi examinée avec soin pour mettre en avant le vide des lois qui occasionna son effondrement. Le combat pour la justice sociale et la République n’a rien perdu de son actualité. Cette lecture, ne serait-ce qu’au profit d’une vision sociale et humaniste de la Révolution française, est un beau moment d’actualité, en plus d’être publié dans une très belle collection.




Albert Mathiez, La Révolution française. La chute de la royauté, la Gironde et la Montagne, la Terreur,, préface de Yannick Bosc et Florence Gauthier, Paris, Bartillat, 2012, 658 pages, 24€.


J.M.


  Autres articles


  Lettre n°69: Un mot dans l'air du temps
      D’un coup d’État, l’autre

    par Anne-Cécile Robert



Coup d’Etat en République centrafricaine (mars 2013), coup d’Etat au Mali (mars 2012)… Qui dit « coup d’Etat » évoque un putsch militaire renversant des autorités légalement installées. L’Amérique latine en connut de nombreux depuis la seconde guerre mondiale. Le président Manuel Zelaya fut la victime...[Lire la suite]



  Lettre n°63: Un mot dans l'air du temps
      Nationalisations

    « L’Etat ne peut pas tout ». De Jospin Lionel à Montebourg Arnaud : Nationaliser : NIET !

par Christian Berthier

On se rappelle la réplique de Lionel Jospin, se rappelle la réplique de Lionel Jospin, alors premier ministre de Jacques Chirac, au sujet de la sauvegarde de l’emploi chez...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !