République !
Vendredi 17 Novembre 2017

 Lettre n°65: Editorial

    « On n’y peut rien »

    S’il nous fallait synthétiser en une phrase ce qui se passe en France depuis vingt ans au moins, c’est malheureusement cette phrase qu’il faudrait choisir. On ne peut rien face aux changements qui se font jour dans le Monde, on ne peut rien face à la montée des extrémismes et des porteurs de haine, on ne peut rien face aux crises économiques aigues et aux...[Lire la suite]



 Lettre n°65: Un mot dans l'air du temps

    Gouvernance

    par Christian Berthier


Les grands media en abusent : Gouvernement et Gouverner : au piquet ! Place à la « gouvernance » !

Pourtant, dans les dictionnaires, le suffixe « -ance » indique le résultat d’une action et non l’action, ni l’acteur eux même. Il en est ainsi des couples , allier/alliance, décroitre/décroissance, dépendre/dépendance, assurer/assurance, résister/résistance, croitre/croissance, obéir/obéissance, etc.

Et de constater l’abus de ce...[Lire la suite]



 Lettre n°65: L'événement

    Les défis de la Loi de 1905 : de la mémoire au discernement

    par Charles COUTEL


La commémoration de la Loi de 1905 nous a permis, en 2005, de revenir sur la nécessité d’un double travail de mémoire et de discernement.
Nous sommes en 2008 ; prenons un peu de recul sur cette Loi de 1905 et sur sa commémoration .


Un travail de mémoire tout d’abord, sur le contexte politique et idéologique qui...[Lire la suite]



 Lettre n°65: Chronique de l'antirépublique

    La mélancolie partidaire

    par André BELLON


«Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie.

La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation
». Titre I, article IV, de la...[Lire la suite]



 Lettre n°65: Note de lecture

    L'insurrection

    C'est à une satire étincelante que se livre le journaliste et essayiste Pierre Lévy, directeur du mensuel « Bastille-République-Nations ». Au-travers du rêve d’un jeune journaliste dénommé Dylan, projetant ce dernier en l’an 2022, Pierre Lévy procède à une critique très salubre de la déréliction politique en Europe notamment. Le chômage y devient majoritaire, accompagné de coupes drastiques dans les budgets publics et de plans...[Lire la suite]



  • © MWebmaster 2006-2017 - Le Groupe République !