République !
Mardi 17 Juillet 2018

 Lettre n°66: Note de lecture


   A quoi bon s'indigner



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 24 Janvier 2013

 Le livre de Claude Anno n'a pas vraiment bénéficié de publicité, de communication ou de diffusion. C'est un livre modeste, mais rempli de générosité et de confiance dans les citoyens. Il milite pour une "Organisation de la Consultation des Citoyens", pour laquelle l'auteur avait au préalable lancé une pétition. Son but est de rétablir la confiance entre les électeurs et les élus, par le biais d'une "relation permanente" et aussi du bénévolat, permettant de rompre avec certaines dérives. Au fond, le projet de Claude Anno serait, si l'on peut dire, celui d'un processus amenant à l'élection d'une Assemblée Constituante, parce l'auteur entend revivifier la démocratie en rétablissant la volonté populaire sur les grands thèmes de société : mondialisation, médias, enjeux sociaux, écologiques, institutionnels, organisation du travail contre l'exploitation...L'intérêt de cet ouvrage est donc de poser des questions fondamentales, en laissant des réponses à décider ultérieurement par le peuple, pour que vivent les droits de l'homme et la démocratie. Une telle étape est aujourd'hui plus que respectable. La convocation d'une Constituante en est la raison d'être.




Claude ANNO, A quoi bon s'indigner, Éditions Velours, 2012 : http://www.editionsvelours.com/ANNO%20Claude.php


J.M.


  Autres articles


  Lettre n°56: Brèves
      Démocratie et élections : la présidentielle

    Le bruit entretenu par la candidate du Front National sur son incapacité éventuelle à réunir les 500 signatures exigées par les règles de la Constitution actuelle, conduit à des interprétations diverses.

Beaucoup de nos...[Lire la suite]



  Lettre n°18: Un mot dans l'air du temps
      Minorités

    par Anne-Cécile Robert


«Français des minorités visibles, présentez-vous [aux élections] ! » lançait le Conseil représentatif des associations noires (CRAN), mi janvier 2008. L’idée que les « minorités » seraient sous représentées dans les instances politiques ou les médias circule à chaque consultation électorale. Elle fait l’objet d’âpres débats dans certains...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !