République !
Mercredi 23 Janvier 2019

 Lettre n°66: Note de lecture


   A quoi bon s'indigner



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 24 Janvier 2013

 Le livre de Claude Anno n'a pas vraiment bénéficié de publicité, de communication ou de diffusion. C'est un livre modeste, mais rempli de générosité et de confiance dans les citoyens. Il milite pour une "Organisation de la Consultation des Citoyens", pour laquelle l'auteur avait au préalable lancé une pétition. Son but est de rétablir la confiance entre les électeurs et les élus, par le biais d'une "relation permanente" et aussi du bénévolat, permettant de rompre avec certaines dérives. Au fond, le projet de Claude Anno serait, si l'on peut dire, celui d'un processus amenant à l'élection d'une Assemblée Constituante, parce l'auteur entend revivifier la démocratie en rétablissant la volonté populaire sur les grands thèmes de société : mondialisation, médias, enjeux sociaux, écologiques, institutionnels, organisation du travail contre l'exploitation...L'intérêt de cet ouvrage est donc de poser des questions fondamentales, en laissant des réponses à décider ultérieurement par le peuple, pour que vivent les droits de l'homme et la démocratie. Une telle étape est aujourd'hui plus que respectable. La convocation d'une Constituante en est la raison d'être.




Claude ANNO, A quoi bon s'indigner, Éditions Velours, 2012 : http://www.editionsvelours.com/ANNO%20Claude.php


J.M.


  Autres articles


  Lettre n°19: Brèves
      Antidémocratique, antipopulaire : c’est la réforme constitutionnelle

    Il y a exactement 50 ans, les français votaient pour donner leur accord à la Constitution de la 5ème République. Depuis lors, celle-ci a été modifiée 23 fois, généralement sans consultation populaire. Le 24ème changement s’annonce. Il est demandé par le président Sarkozy et la direction de la soi-disant...[Lire la suite]


  Lettre n°26: Brève
       Et maintenant !

    Trop heureux de pouvoir se moquer, certains organes de presse conformistes ont titré « et maintenant ? » après les manifestations du jeudi 29 janvier.

Eh oui ! Parce qu’on ne voit aujourd’hui pas d’autres débouchés politiques qu’une alternance sans projet, les soutiens du système se croient autorisés...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !