République !
Mardi 17 Juillet 2018

 Lettre n°1: Brèves


   Royal et la carte scolaire



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 25 Septembre 2006

 À Florac (Lozère), début septembre, Mme Ségolène Royal aurait pu promettre d'en finir avec les limitations de vitesses sur les routes : comme elles ne sont pas assez respectées, c’est une hypocrisie de les maintenir. Elle s’est cependant contentée d’appliquer cette théorie digne d’un génie des Carpates à la carte scolaire. La présidente de Poitou-Charente a en effet proposé de «desserrer la contrainte de la carte scolaire» qui oblige les familles à scolariser leurs enfants dans un établissement proche de leur domicile.
Elle estime que cette mesure ne remettra pas en cause la mixité sociale. Sa démonstration lumineuse : « arrêtons les hypocrisies, il n'y a plus de mixité sociale , c'est un discours lénifiant ». Autrement dit, comme le chômage de masse a depuis des décennies provoqué la constitution de véritables ghettos, il vaut mieux permettre aux parents qui en ont encore les moyens de scolariser les enfants ailleurs. Si cela accélère encore la dégradation tragique de la situation des collèges concernés, ce sera un bien, car l’hypocrisie n’y régnera plus. Quant à donner aux collèges les moyens humains, matériels et moraux d'assumer leurs fonctions, c'est visiblement une autre histoire.


JPA


  Autres articles


  Lettre n°22: Editorial
      Et le suffrage universel dans tout ça ?

    Il n’était pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre que tout cela ne pouvait pas durer ! Que la sauvegarde de la bonne santé économique et financière du monde, et de notre pays en particulier, dépende ( entre autres raisons ) des Etats-Unis et de ses acrobates de la finance,...[Lire la suite]


  Lettre n°19: Editorial
      Réformons, réformons !

    C’était promis : l’élection de Nicolas Sarkozy allait permettre de réaliser tout ce qu’il fallait pour faire passer la France d’une situation sclérosée, à une nouvelle ère où le bonheur de chacun serait assuré, les soucis du quotidien disparus et l’avenir de nos enfants radieux.

Comment ? Un...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !