République !
Vendredi 16 Novembre 2018

 Lettre n°11: Notes de lecture


   La femme fatale



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Jeudi 27 Septembre 2007

 Si vous voulez avoir une idée des méthodes qui ont été employées pour hisser Mme Royal au sommet et précipiter le Parti Socialiste dans le gouffre, lisez ce livre. Écrit par deux journalistes du Monde qui ne cachent guère leur goût pour un Parti Socialiste qui serait « rénové » comme ses homologues européens, La femme fatale vous emmène dans les cercles du marketing, des spécialistes du web, de la blogosphère et des sondages, bref, de tout ce qui a servi à l'ascension de la candidate. Et qui s'est révélé catastrophique. Pas pour la reine des médias, ni pour les classes dominantes qui, dans l'élection présidentielle de 2007, ont pris leur revanche sur le non au référendum. Non ! Dévastateur pour le Parti socialiste, ses dirigeants et ce qui reste de militants. Et pour les partis alentour qui, en appelant à voter pour elle, ont cru devoir lier leur sort à ce parti et à ses avatars.

La femme fatale, de Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, Albin Michel éditeur, 240 pages, 18 euros.


JPA


  Autres articles


  Lettre n°21: Brèves
      Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair

    C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.
Ainsi, déclare-t-il :
« L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de...[Lire la suite]



  Lettre n°34: Brèves
      La bêtise est en hausse

    Interrogé mercredi 9 décembre, à l'Assemblée nationale sur le mélange des genres qui consiste à être à la fois ministre du budget et trésorier de l'UMP, Eric Woerth a trouvé la question stupide.
Devant les protestations des députés, il a reçu le soutien du premier ministre François Fillon qui...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !