République !
Jeudi 23 Mai 2019

 Lettre n°19: Brèves


   Mystérieux Olivier Besancenot : télégénie ou programme ?



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 26 Mai 2008

 Pour qui des brèves par centaine dans la presse écrite et parlée ? Pour qui une quarantaine d’articles de « fonds » et la Une d’un hebdomadaire de la gauche raffinée s’évertuant à lever un « mystère » ? Plus fort. Qu’est-ce qui excite la fibre internationaliste de Télé 7 jours et Gala réunis pour une fois en tendance ? Le rouge interrogatif nous grimpe au front. Nous assistons à un coup de filet, un véritable forcing guévariste en vue de promouvoir l’assise du 11 mai de M. Besancenot sur le canapé de classe de Michel Drucker. C’est que l’enjeu marketing est une âpre lutte politique : la bientôt feue Ligue communiste révolutionnaire trompettera prochainement sa nativité à elle d’un « nouveau » parti « anticapitaliste ».
Brrrrrrr… une terreur d’effroi envahit soudain le landerneau capitaliste. Une trentaine de journalistes présents dans la coulisse de l’enregistrement, et 24 points d’audience plus tard, ont permis de nous apercevoir que Ségolène Royal a bel et bien emporté un second round. Par secrète parturition poitevine, est née une formidable doublure dans la chronique de l’antirépublique comme involution permanente. Voir. Une œillade humide à la caméra suivie d’un bon mot flattant telle communauté, quelques caresses dans le sens du poil de l’anticommunisme primal, une pincée de « bougisme » mouvementiste niant le politique, et hop !, notre révolutionnaire postier nous porte-parole un programme trop funky : l’aventure politique souriante « pour la jeunesse » et le renversement promis du libéralisme « avec les gens »… mais pas de programme immédiat (sinon le leitmotiv « construire ensemble »). N’était-ce point déjà là, il y a dix ans, le prospectus grièvement révolutionnaire du Parti de l’Olivier cher à nos voisins transalpins ?


O.P.


  Autres articles


  Lettre n°47: Un mot dans l'air du temps
      Cet encombrant droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

    par Anne-Cécile Robert


Les révolutions tunisienne et égyptienne semblent avoir déstabilisé les chancelleries mondiales : elles ont tergiversé, ratiociné, se sont concertées pour ne rien dire ou faire. Pire, certaines, comme le Quai d’Orsay, ont offert leur soutien au dictateur mis en cause. A la décharge des gouvernements étrangers, l’effet...[Lire la suite]



  Europe
      Quand on méprise la démocratie, on a du mal à être clair

    C’est ainsi qu’Henri Guaino peine à expliquer les déclarations émises le mercredi 16 juillet par Nicolas Sarkozy qui souhaitait faire revoter les irlandais sur le traité de Lisbonne.

Ainsi, déclare-t-il : « L’une des solutions, c’est effectivement de demander éventuellement et le moment venu, aux irlandais de revoter, probablement...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !