République !
Jeudi 23 Mai 2019

 Lettre n°19: Brèves


   Armée américaine et cléricalisme



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Lundi 26 Mai 2008

 New York Times, 26 Avril 2008. Une journaliste relate l'expérience d'un soldat de l'armée américaine, Jeremy Hall. Arrivé chrétien en 2005 sur le sol irakien ( “Je pensais, note-t-il, qu'aller en Irak était bien parce que nous avions Dieu de notre côté"), ce dernier se déclare athée l'année suivante par prise de conscience, relativisme religieux et refus du dogmatisme. Il refuse entre autres choses d'être obligé de prier pour paraître bon américain et adopter une attitude conforme aux demandes de sa hiérarchie. Si l'esprit sans Dieu ni maître a soufflé sur ce soldat, celui-ci s'est aussitôt fait le porte-parole associatif de ses nouvelles convictions. Mais, problème, recevant de nombreuses pressions et intimidations, Hall est rapatrié de force sur le continent américain fin 2007. Une plainte s'en suit, notamment contre son ancien sergent qui faisait de la propagande chrétienne, et voulait le bien de ses soldats en les obligeant à croire en Dieu. Bilan : si la Constitution américaine ne s'en tient, dans le principe, qu'à la liberté de conscience, l'idée de laïcité trouve ici, une nouvelle fois, sa force universelle. Elle aurait été la prévention indéniable de tels conflits qui de nos jours font boule de neige.


J.M.


  Autres articles


  Lettre n°32: Brèves
      Le 22 septembre en images. Défendons la République!

    A l'appel du groupe République!, des citoyens se sont rendus en face du 228 rue de Rivoli, à Paris. Ils ont montré leur attachement à la démocratie en commémorant le 22 septembre et la fondation de la République.
Plusieurs associations ou comités s'étaient faits l'écho de cet événement. L'une d'entre...[Lire la suite]



  Lettre n°49: Un mot dans l'air du temps
      Garde à vue

    par Etienne Tarride


La présence de l'Avocat pendant toute la durée de la garde à vue constitue un progrès de la Liberté. Cette mesure a été tant réclamée, notamment par les Avocats eux-mêmes, qu'il serait absurde de ne pas le reconnaître.

Quoi qu'en pensent des esprits chagrins, la présence de l'Avocat ne...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !