République !
Dimanche 17 Février 2019

 Lettre n°21: Brèves


   Liberté, liberté chérie !



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 23 Septembre 2008

  J’ai de fortes réticences a l’égard des "souverainistes" (1) en raison de leur nationalisme étroit et de leur indifférence a l’égard des problèmes sociaux et des valeurs républicaines. Néanmoins, je suis profondément scandalise par le fait que quatre d’entre eux qui souhaitaient manifester publiquement leur opposition a l’Union Européenne lors d’une cérémonie officielle "européenne" à l’Arc de triomphe en présence de Sarkozy et de Barroso aient été arrêtés par la police (une police bien étrange et curieusement déguisée en touristes), placés en garde a vue pendant 24 heures et menacés pour deux d’entre eux de poursuites judiciaires pour "troubles à l’ordre public et rébellion" (pour avoir osé arborer des drapeaux tricolores à croix de Lorraine?). Cela rappelle une triste époque et nous sommes en droit de nous interroger : Sommes nous encore dans un régime démocratique garantissant à chaque citoyen la liberté d expression et la liberté de manifester ? La réponse est manifestement NON.

G.B.

-1- On utilise ici le mot qui a été fabriqué par la classe dirigeante pour déconsidérer la souveraineté nationale ou populaire. Cela ne veut pas dire qu’on lui reconnaît une pertinence.





  Autres articles


  Lettre n°14: L'événement
      La grève est un élément de la démocratie

    par Jérémy Mercier


Il est dans l’air du temps de faire passer pour des réformes ce qui n’est que contre-réformes. Ainsi les discours relayés par les médias au sujet de la grève furent tous unanimes pour condamner la résistance de ceux qui refusent la fin du régime de retraite par répartition,...[Lire la suite]



  Lettre n°51: Brèves
      Quand Madame Eva Joly ignore l'hégémonie de l'anglais

    Alors que l’anglais -d'ailleurs un anglais d'aéroport- domine les rapports au sein de la société, où certaines entreprises contraignent leurs salariés à parler en anglais, où cette langue renforce chaque jour sa domination, son statut de langue de la mondialisation néolibérale, détruisant chaque jour davantage la langue française, voila que...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2019 - Le Groupe République !