République !
Samedi 22 Septembre 2018

 Lettre n°23: Brèves


    Ils ne mourraient pas tous, mais tous étaient frappés



  Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte  Imprimer cet article  Version .pdf 

 Mardi 25 Novembre 2008

  Le spectacle donné par le Parti Socialiste est évidemment consternant ou hilarant, selon l'humeur du moment. Il m'apparait toutefois utile de dire un mot des glapissements que poussent les ténors de l'UMP.
L'UMP, nous le savons tous, a choisi, pour désigner ses dirigeants la méthode du Conclave. Les dignitaires se réunissent, s'enferment, se traitent de tous les noms, ressortent les vieilles affaires puis décident, en fonction d'un seul critère, la capacité à gagner la prochaine élection, et peu importe ce qui se passera après. Quant un nom est sorti du chapeau les militants sont invités à ratifier en un vote dont les résultats rappellent ceux de feu L'URSS. C'est ainsi que nous fûmes affublés successivement de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy dont la capacité à diriger la France n'est pas démontrée, loin s'en faut.
Dans ces conditions, un peu de pudeur m'apparait s'imposer. Il serait bon que les Français sachent bien qu'à Droite c'est la même chose, en plus discret.
Apres tout, au plus fort de la crise, les socialistes ne sont pas encore en train de s'envoyer les uns les autres en correctionnelle.


E.T., Gaulliste


  Autres articles


  Lettre n°5: Editorial
      Une présidentielle pour rien

    Encore quatre mois. Bien sûr, rien n’est encore très clarifié. Mais déjà, les fins analystes habituels nous expliquent déjà nos propres intentions. Ce qui est certain c’est qu’au fond, beaucoup d’électeurs ne sont tentés par rien de ce qu’on leur propose. Et pour cause. Une élection, surtout à ce niveau,...[Lire la suite]


  Lettre n°46: Brèves
      L’ombre du G8 plane sur la justice génoise

    Dans son supplément génois (Il Lavoro, page III), le quotidien italien La Repubblica revient, ce mardi 15 février, par l’intermédiaire d’un autre thème, sur la répression policière qui fut organisée dans la nuit du 20 au 21 juillet 2001, il y aura bientôt dix ans, au dortoir de l’école Diaz...[Lire la suite]


  • © MWebmaster 2006-2018 - Le Groupe République !